Projet Marotandrano PDF Imprimer Envoyer

  

Madagascar – commune de Marotandrano
Création d’un réseau d’eau potable pour 8000 habitants

Hydraulique Sans Frontières a été sollicité en 2007 par les missions étrangères de Paris pour appuyer un projet d’adduction d’eau dans la commune rurale de Marotandrano. En l’absence d’eau potable dans les villages, les habitants s’approvisionnaient jusqu’à présent à l’eau de la rivière Amboaboa ou de ses affluents.  Ces rivières servent aussi à l'irrigation des rizières, et sont donc chargées en terre et éventuellement en pesticides. La vaisselle, la lessive et la toilette se font bien souvent au même endroit où l'eau est prise pour la boisson et la cuisine. Ces rivières deviennent parfois insuffisantes en saison sèche : les risques sanitaires sont fortement accentués lorsque l’eau devient stagnante.

Le projet, prévu en deux phases, concerne la mise en place d’un réseau gravitaire pour alimenter 24 villages de la commune. Une mission de démarrage des travaux a été organisée afin de lancer le chantier en avril 2010 durant la saison sèche. Depuis début janvier 2010, un volontaire de la solidarité internationale, Mickaël Josse, est à Madagascar et travaille sur la phase 1 du projet qui consiste en la réalisation de 16 km de canalisation, d’un réservoir de 110 m3 et d’un réseau de distribution composé de 23 bornes fontaines. Afin de finaliser la commande de matériel pour le lancement des travaux en avril, Philippe Galiègue, jeune retraité bénévole et en charge du projet depuis début 2010, s’est rendu à Marotandrano du 23 février au 23 mars 2010.

La phase 1 s'est terminée  mi-décembre 2010 et l'eau coule depuis le 25 décembre.
12 km 340 de conduites ont été réalisées par l'entrepreneur local et 4 km 520 par les villageois. 23 bornes-fontaines ont été installées (voir le plan). Les statuts de l'association RAM qui prend en charge la gestion de l'eau, ont été déposés au Ministère de l'Eau et aux services techniques de la région de Sofia. Une enquête CAP (capacities and practices) sur un programme WASH (water Sanitation and Hygiene) a été conduite sur 100 foyers et est en cours d'analyse. La réception officielle des travaux s'effectuera en mars 2011 et permettra de vérifier l'état des finitions. La deuxième phase verra la réalisation des branches secondaires du réseau et un filtre lent sur sable qui alimenteront les villages les plus éloignés de la conduite principale. Un deuxième réservoir de 40 m3 sera nécessaire pour l’alimentation de ces nouveaux branchements. 24 bornes fontaines viendront renforcer le réseau de distribution actuel. La recherche de financements pour la seconde phase vient de commencer.


Pour faciliter la construction des tranchées, les villageois apportent du bois qu’ils posent sur la roche, le font chauffer toute la nuit et l’arrosent au petit matin d’eau froide. La température fait éclater la roche et facilite le creusement de la tranchée.

 

Photos Marotandrano

  • Photo Title 1
  • Photo Title 2
  • Photo Title 3

Quelques projets en cours

Hydraulique Sans Frontières, Réalisation Gilles Bogo, Françoise Mascaro, Xavier Picquerey